Appel à candidature : Accompagnateur ou accompagnatrice scolaire

La mairie de BREAU recherche un agent technique territorial.

Grade : Adjoint technique

Emploi permanent 17h hebdomadaires

Début de mission : le 01 octobre 2021

Pas de diplôme demandé

Missions :

  • Accompagnement des enfants par le car scolaire à l’école de BOMBON (matin, midi et fin d’après-midi 4 jours par semaine)
  • Nettoyage des locaux communaux

Compétences  et qualités requises :

  • Ponctualité
  • Vigilance
  • Discrétion professionnelle
  • Courtoisie et pédagogie

Envoyer CV et lettre de motivation

Par courrier :

  • Mairie de BREAU
  • 210 rue de l’école
  • 77720 BREAU

OU

Par mail :

Renseignements : 01 64 38 72 39

ATTENTION AUX RISQUES DE FRAUDES – FAUX AGENTS DU SERVICE DES EAUX

De faux agents du service des eaux se présentent au domicile des particuliers pour investiguer et préparer des larcins qui peuvent conduire à des cambriolages.

Quelques conseils sur la conduite à tenir en cas de doute :

– Exigez la présentation de sa carte professionnelle,

– Contrôlez sa tenue de travail avec le logo apparent de VEOLIA, SUEZ ou AQUALTER,

– Vérifiez que son véhicule professionnel porte bien le logo de l’entreprise,

Alerter la gendarmerie si nécessaire et en cas de comportement suspect

Site de Grandpuits – Projet Pyrolyse

Projet PYROLYSE : Réunion publique en ligne le mercredi 7 juillet à 18h30


Comme ils s’y étaient engagés à l’issue de la concertation préalable, TotalEnergies et Plastic Energy, porteurs du projet, organisent une réunion publique pour présenter leurs enseignements de la concertation et le dossier de demande d’autorisation environnementale.


RDV le mercredi 7 juillet, en ligne : https://us02web.zoom.us/j/84704851356

Une concertation mise en œuvre volontairement, sous l’égide de deux garants désignés par la CNDP

TotalEnergies et son partenaire Plastic Energy ont décidé de s’engager volontairement dans une concertation préalable au titre du Code de l’Environnement. À leur demande, la CNDP a désigné deux garants pour accompagner cette phase de dialogue : Jacques ROUDIER et Jean-Luc RENAUD.
Indépendants du maître d’ouvrage et neutres vis-à-vis du projet, ils veillent au bon déroulement de la concertation préalable, à la qualité, la sincérité et l’intelligibilité des informations diffusées au public.
Du 5 au 30 avril, plusieurs temps d’échange ont ainsi été organisés pour informer, donner la parole au plus grand nombre, et recueillir avis et propositions sur le projet.


Au total, près d’une centaine de personnes ont participé à la concertation et plus d’une cinquantaine de contributions a été recueillie tout au long des échanges, en réunion publique, sur le site internet de la concertation et à la Maison du projet. Elles ont principalement porté sur les enjeux et impacts du projet et sur la démarche globale de transformation du site de Grandpuits.

Réunion publique le 7 juillet, Maison du projet et site internet

Le 7 juillet les porteurs du projet donnent rendez-vous au public en ligne afin de partager les données de l’étude d’impact et de l’étude de danger et de recueillir les réactions, avis et suggestions.
https://concertations-sitegrandpuits.com/fr/pyrolyse/participer-aux-rencontres


La réunion publique est accessible en visioconférence :

https://us02web.zoom.us/j/84704851356
Ou par téléphone : au 01 86 99 58 31, avec le numéro de réunion 847 0485 1356 qui vous sera
demandé pour entrer dans la réunion


De plus, la Maison du projet, située à l’entrée du site, est pérennisée sur le long terme. Les porteurs du projet y accueillent le public qui souhaite s’informer et dialoguer sur le projet PYROLYSE et, plus largement, sur la démarche de transformation du site. La Maison du projet est ouverte dès maintenant et le restera tout au long de la vie des projets.


Le site internet reste également ouvert pour permettre au public de s’informer à toutes les étapes du projet et de contacter le maître d’ouvrage : concertations-sitegrandpuits.com/

MesConseilsCovid.sante.gouv.fr

Le ministère des Solidarités et de la Santé a conçu le site www.mesconseilscovid.sante.gouv.fr dans le cadre de sa stratégie “Tester, Alerter, Protéger” de lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Ce site s’adresse à tout un chacun. Il offre des informations fiables, claires et à jour pour savoir comment agir au quotidien en fonction de l’évolution de l’épidémie et des règles sanitaires : déconfinement, pass sanitaire, voyage, vaccination, cas contact, isolement.

Pour en savoir plus sur MesConseilsCovid : www.mesconseilscovid.sante.gouv.fr

Une petite mise au point

Le virus et ses contraintes sanitaires semblent être derrière nous, ce qui laisse à penser que nous pourrons bientôt organiser une réunion publique sans jauges ni quota draconiens; une réunion ouverte à toutes et tous, bref, la réunion dont nous rêvons !

En attendant ce grand moment, je voulais m’adresser à vous à partir de ce site, parce qu’il y a longtemps que je ne l’ai fait et que certaines interpellations me poussent à le faire.

Voilà presqu’un an que j’assure mes fonctions de maire, c’est à la fois peu et déjà beaucoup :

j’apprends tous les jours mais je me rends bien compte aussi de tout ce qu’il me reste à maîtriser.

La charge est passionnante mais elle n’est pas facile… 

Vous avez pu le remarquer, avec la chaleur retrouvée et les fortes pluies, l’herbe a poussé dans notre village, et avec quelle rapidité !

Face à toutes ces herbes folles, nos cantonniers ont fort à faire pour contenter tout le monde ! Les chemins deviennent vite impraticables.

Notre village, nous nous en réjouissons, a opté pour le « zéro phyto »*. Ce qui signifie  que

pour préserver notre environnement, et conformément à la loi, nous n’utilisons plus de produits chimiques pour désherber! 

Concrètement, il reste à nos agents les outils simples, le rotofil, la tondeuse quand c’est possible. C’est plus long, plus fatiguant, un des deux agents s’est blessé et a été arrêté une semaine et quand l’herbe pousse trop vite, il devient impossible de suivre le rythme de la nature.

D’aucuns s’en inquiètent gentiment, d’autres me font part de leur mécontentement de façon nettement moins agréable.

Croyez-vous que je n’ai pas conscience de ces disfonctionnements ? Cette situation a fait que

ce mardi 8 juin, nos fidèles résidents de l’ADAPEI que vous connaissez par les articles qui évoquent leurs actions dans  « l’ écho Bombonnais »  sont venus prêter main forte à nos agents. 

L’état de nos finances ne permet pas d’embaucher un troisième agent, et je pense que personne ne souhaite voir augmenter ses impôts pour y parvenir.

Merci à nos concitoyens qui nous signalent les chemins à désherber en priorité, mais sachez qu’à chaque bout du village, on nous appelle.

Merci de votre patience et de votre compréhension vis-à-vis de nos agents,  soyez assurés que chacun fait de son mieux et ne ménage pas ses efforts.

Pour terminer ce petit mot et pour changer de sujet : non, la boulangerie ne va pas rester éternellement fermée, les fours électriques attendus avec impatience ne deraient pas tarder à parvenir à Bombon, nous n’attendons plus qu’eux pour la ré-ouverture !

Le dossier du Picardy semble en bonne voie et nous espérons aussi une sortie positive.

Pour tout cela aussi, ne pensez pas que nous attendons patiemment que les choses se passent, ce sont des sujets hautement préoccupants et nous savons à quel point disposer à nouveau des commerces est une nécessité, une exigence pour notre village !

Prenez soin de vous, restez vigilants, profitez de cet été qui s’annonce et belles vacances à ceux qui auront la chance de partir !

Joëlle Salazar

Maire de Bombon

* Pour en savoir plus sur le « Zérophyto » https://www.ecophytopro.fr/data/guide_0pesticides2018.pdf

Accueillir un lycéen étranger avec CEI

Le CEI (Centre d’Echanges Internationaux) est une association loi 1901 recherchant des familles d’accueil bénévoles pour des jeunes étrangers désireux de perfectionner leurs connaissances de la langue et de la culture française.

Pendant toute la durée de leur séjour, ils seront hébergés en famille et scolarisés au lycée le plus proche de leur lieu d’hébergement.