Report de l’enquête de recensement à 2022 au lieu de 2021

Dans le contexte d’épidémie de Covid-19 que nous connaissons et après une large concertation auprès notamment des associations d’élus et de la Commission nationale d’évaluation du recensement (CNERP), l’Insee a décidé, à titre exceptionnel, de reporter l’enquête annuelle de recensement 2021 à 2022. Les associations d’élus consultées ont unanimement soutenu ce report.

Les conditions ne sont en effet pas réunies pour réussir une collecte de qualité. La collecte sur le terrain de l’enquête de recensement entraîne de nombreux déplacements et contacts avec les habitants ; même si ceux-ci sont courts et limités, ils sont difficilement compatibles avec la situation sanitaire, quelle que soit son évolution d’ici à fin janvier 2021. Une moindre adhésion de la population pourrait entraîner de nombreux refus de répondre.

D’autres solutions comme une collecte uniquement par internet ou la substitution par des enquêtes téléphoniques ont été étudiées mais ne permettent pas de garantir l’exhaustivité de l’enquête. Un report aux mois de mai-juin a également été analysé, mais il comporte le risque que des mouvements de population, fréquents à cette période, empêchent la bonne localisation des habitants dans leur résidence principale. Par ailleurs, un tel report de plusieurs mois rendrait impossible la publication de populations légales avant la fin 2021.

L’Insee continuera à calculer et publier une actualisation annuelle de la population légale de chaque commune. Chaque année, ces actualisations sont calculées à partir d’une combinaison de plusieurs sources (enquête terrain complétée de sources administratives dans les communes de moins de 10 000 habitants ou du répertoire d’immeubles localisés (RIL) dans les communes de plus de 10 000 habitants). A titre exceptionnel, ces méthodes seront légèrement adaptées : les travaux méthodologiques déjà réalisés montrent une bonne qualité des résultats produits. Cette solution ne peut toutefois pas être répétée plusieurs années de suite.

Cérémonie du 11 novembre 2020

Compte-tenu de la situation sanitaire actuelle, les maires pourront organiser, en format très restreint et en respectant strictement les mesures de distanciation, un dépôt de gerbe au monument aux morts.

Cette cérémonie ne sera pas ouverte au public.

Retrouvez quelques photos de la cérémonie :

Deux jeunes du village ont participé à la cérémonie.
Voici leurs impressions :

Marius :

Je pense qu’aller au monument aux morts et au cimetière c’est comprendre que la guerre ce n’est pas rien et que c’est une bonne chose de rendre hommage aux soldats français morts pour notre beau pays. Je pense que ce serait bien que plus de gens viennent rendre cette hommage. En tout cas je ressens de la tristesse envers tous ces hommes, femmes et enfants et je ressens aussi de la fierté envers tous ces hommes de notre pays morts pour notre liberté.

Maëlys :

C’était un honneur pour moi de pouvoir porter le drapeau de la France, une fierté je dirais même. C’était une expérience enrichissante, dommage qu’il n’y avait pas les pompiers, gendarmes et du public…